Le télétravail en Europe : Quelles définitions ?

Accueil > Observatoire > En Europe
En Europe
L’Union Européenne affiche un taux moyen de 20% de télétravailleurs. Toutefois le télétravail ne se développe pas de manière homogène au sein de l’Union : les États membres disposent souvent de définitions du télétravail et conduisent des politiques publiques très différentes en la matière.

La définition du télétravail diffère d’un pays à l’autre, même dans les pays disposant d’une base juridique solide commune comme les États membres de l’Union Européenne Le télétravail se définit en Europe comme une forme d’organisation du travail à travers laquelle le salarié peut effectuer ses missions professionnelles dans un autre espace que les locaux de l’entreprise à l’aide des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Toutefois, le télétravail peut se comprendre différemment dans chaque État membre : télétravail indépendant, télétravail pendulaire, télétravail nomade, télétravail à temps partiel, télétravail mobile en Espagne versus télétravail effectué par un salarié uniquement à domicile comme en Autriche.

Si le télétravail se développe actuellement dans l’Union Européenne il est toutefois difficile d’estimer le taux actuel du télétravail, celui-ci ne faisant plus l’objet d’une étude statistique depuis 2010. Le taux du télétravail varie entre 2% dans les pays du Sud-Est de l’Europe (Grèce, Croatie, Bulgarie) à 30% dans les pays du Nord de l’Union (Danemark, Suède, Finlande). Selon une étude réalisée en 2010 par la Fondation européenne pour l’amélioration des conditions de vie et de travail, l’Union affiche un taux moyen de télétravail d’environ 20%. En 2009, une étude réalisée par le Centre d’analyse stratégique montrait que le nombre de télétravailleurs en France n’était que de 8,4%.

Les objectifs des politiques de soutien au  télétravail affichés par les États membres varient, entre soutien de la politique familiale (Allemagne), le soutien à l’innovation et flexibilisation des temps de travail, (Grande-Bretagne), augmentation de la productivité des entreprises, amélioration de la qualité de vie au travail des salariés et lutte contre le burn-out (Belgique).

Télétravail dans les entreprises

Le télétravail est mis en place dans le secteur privé partout en Europe de manière plus ou moins rapide, selon les besoins des entreprises et les cultures managériales spécifiques à chaque État membre. Le télétravail se développe plus rapidement dans les pays nordiques (Suède, Danemark, Royaume-Uni) qui se caractérisent par une culture managériale verticale organisée en fonction des objectifs à réaliser et plus lentement dans les pays du Sud de l’Europe, caractérisés par une culture managériale horizontale où le contact présentiel entre manager et salarié est plus important. Par ailleurs, le télétravail se développe moins vite dans les pays de l’Est de l’Europe où les emplois télétravaillables sont moins nombreux.

Le télétravail a été particulièrement mis en place par les grandes entreprises et les entreprises du secteur des nouvelles technologies. Les cadres sont la catégorie socio-professionnelle la plus touchée par le télétravail, toutefois la majorité des métiers comprend des tâches qui peuvent s’effectuer en télétravail.

Télétravail et secteur public

Même si la Commission européenne a mis en place le télétravail au sein de ses services depuis 2009 il n’est pas possible de télétravailler en tant qu’agent public dans tous les États membres. Ainsi le télétravail est accessible aux agents publics dans des pays comme la France, l’Allemagne, l’Espagne.

Où télétravaille-t-on en Europe ?

Dans des pays comme l’Autriche ou la Roumanie, le télétravail s’effectue uniquement à la maison ainsi les espaces dédiés au télétravail sont peu nombreux. En revanche, en Belgique, au Pays-Bas, les  tiers-lieux sont nombreux car le taux du télétravail est parmi le plus élevé dans l’Union, les salariés du secteur privé et les salariés du secteur public disposent de la possibilité d‘effectuer leurs missions en télétravail et les pouvoirs publics se sont fortement impliqués dans le développement de ces espaces.